La sculpture à l’ère du numérique

Résumé

C’est ce qui a conduit les gouvernements des États — principalement occidentaux — à mettre en place, des stratégies numériques permettant aux artistes, et au milieu de l’art en général, une meilleure accessibilité aux technologies numériques, désormais considérées comme étant la voie de l’avenir.

 

Ainsi, le Conseil des arts du Canada (CAC) publiait récemment un rapport intitulé Les arts à l’ère numérique.

 Celui-ci fait suite à une étude documentaire approfondie et à une vaste consultation auprès de plusieurs intervenants du milieu, dont un sondage auprès des artistes et des entrevues auprès d’organismes de financement des industries des arts et de la création.

 

Il concrétise ainsi un engagement inscrit dans le plan stratégique 2016-2021, ayant pour titre Façonner un nouvel avenir.

 

Pour le CAC, il devenait impérieux de s’interroger sur la place du numérique dans le monde de la création.

 

Dans cette optique, le CAC souligne que les artistes et les organismes doivent « innover sans cesse et fonctionner de façon créative ».

Afin de profiter pleinement des incidences des technologies numériques sur la création et la diffusion des produits culturels, ils « doivent s’adapter et même se renouveler ».

 

Pour parvenir à cette « renaissance artistique », le CAC fait aussi le vœu que ces nouvelles technologies numériques permettent une plus grande égalité des chances pour toutes les régions du pays.

 

Le potentiel de l’ère numérique devrait favoriser la diversité culturelle et le sentiment d’appartenance à un pays qui fonde beaucoup d’espoir sur le partage de ses différences.