Marie-Ange Brayer, le futur imprimé!

« Mutations/Créations », résolument tournée vers la prospective et l’interaction des technologies numériques avec la création ; un territoire partagé entre art, innovation et science. Dans ce contexte, « Imprimer le monde », en collaboration avec l’Ircam qui présente des installations sur la simulation de l’espace sonore, est une exposition résolument transdisciplinaire qui réunit une quarantaine d’artistes, designers et architectes qui se sont emparés de l’impression 3D comme outil d’expérimentation. L’impression 3D est ici abordée à travers le prisme de la création la plus actuelle.

 

L’histoire de l’impression 3D est documentée à travers une time line, qui raconte l’histoire des hackers et makers qui ont impulsé une économie collaborative qui croise l’histoire de l’impression 3D. Les recherches les plus innovantes sont également présentées, qui ouvrent sur l’impression 4D, l’impression de matériaux programmables.

L’enjeu de cette exposition consiste à s’interroger sur le processus de création qui recourt aux outils de conception et de fabrication numérique. Il ne s’agit plus de dessiner une forme mais de calculer des objets non standards, de faire appel à des matériaux nouveaux pour créer des objets qui peuvent être transformés à chaque instant au sein du processus de création. Aujourd’hui, designers et architectes partagent un même substrat numérique, recourent aux mêmes logiciels de simulation. Un même domaine numérique est partagé par les créateurs et les scientifiques. Quelles sont à ce titre les convergences entre ces créateurs issus de champs différents et leur interaction avec le monde de l’industrie et celui de la recherche ? Une nouvelle forme de complexité s’ouvre à eux, en termes de formes, de matières, de techniques. »

Marie-Ange Brayer, le futur imprimé!